09 septembre 2015

Je suis sereine (Viva la vie !)

douceur sérénité

 

Je me suis amusée à écrire cet acrostiche « Je suis sereine » et puis, soudain, ma « petite voix » s’est imposée. Comme souvent. Terriblement tenace ! Faut dire que je la trouve extra !

Et vous, comment trouvez-vous la vôtre ? Intrusive ? Compréhensive ? Rassurante ? Pleine d’astuces ? Terriblement contrariante ?

 

Je veux

Enluminer mon existence

 

Sourire à la vie

Unir mes forces et les partager. Vivre

Insouciante et toujours

Sans regret. Être…

 

Simplement sereine et surtout rester

Emerveillée, comme une enfant, dans les moments

Rares et magiques de la vie, les

Engranger et les cajoler dans mon cœur. Puis,

Irrésistiblement, garder foi en la vie

Nourrir d’espoirs mon

Existence afin qu’elle ne soit pas vaine.

 

            Vivre l’instant présent : « il passe trop vite ! »

            Imaginer le meilleur : « il reste à venir ! »

            Vaincre mes peurs : « tout ira bien, je te le promets ! »

            Aimer envers et contre tout. « L’amour, c’est ce qui fait vivre ! »

 

            Liberté : t’apprivoiser ! « Toujours ! »

            Abandonner les doutes « Quels doutes ? »

 

            Voyager et veiller sur ceux que l’on aime : « et c’est réciproque ! »

            Ignorer le négatif, garder l’inspiration : « Va ! Imagine ! » Et puis, surtout,

            Etre heureuse… « Ne l’es-tu pas ? ».

 Si...

16:00 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

30 juin 2015

Dégustation d'un macaron au citron et au marron expérimentée par un polisson

macaron, citron, marron, gourmandise, erotique

 

Suite à un défi littéraire : évocation d'une gourmandise

 

 

 

Mise en scène : salon de la Marquise de la Bonbonnière.

La Marquise est couchée nonchalamment sur sa dormeuse. À ses côtés, un plateau en argent : des douceurs sont délicatement disposées sur une assiette en porcelaine.

En face, se tient son favori qui la couve des yeux.

 

Gros plan sur l’amoureux. Il hume. Il ouvre la conversation avant de se plonger très loin dans des pensées défendues :

 

 

Quelle est cette chose odorante qui fleure bon dans ce salon ?

« Des macarons au citron et au marron »

Ronronne ma bien-aimée, mon joli chaton…

En total abandon devant cette gourmandise, ces ronds bonbons,

Une friandise sans concession.

Je sens monter l’excitation…

 

En toute confession, sans contrefaçon,

Devant cette parfaite cuisson, cadeau de Cupidon

Elle reste sans réaction et même d’une parfaite discrétion :

Sa fine main part dans la direction

Opposée de son beau regard couleur chaudron

Pour se saisir du plus gros macaron !

 

Par définition, le vol de macarons, un rien démon

Rime avec déraison et convoitise sans nom

Et pourtant, mieux vaut l’effraction que la déception !

C’est l’expression d’une fascination

Et la fragilisation d’un esprit fripon

Qui ne vit que des frissons de la passion.

 

Je ne suis point felon : à ses sucreries, je lui donne mon pardon

Et sans sermon, j’avoue, je mors à l’hameçon.

À l’horizon, reste un malheureux macaron en mal de dégustation

Elle hésite, la gourmande, à prendre sa convoitise au citron

Je connais la leçon, moi son mignon,

C’est ma mission, je le lui offre sans obligation

C’est son obsession, elle est ma passion.

 

Je garde cette option, tel un paillasson

mais un paillasson qui avec raison connaît sa perdition à la perfection

Puisque avec sa permission, je joue le polisson !

Elle le déguste devant moi avec délectation

Je m’imagine être le macaron : je suis en pâmoison

Devant cette lente pénétration.

Ca y est : je suis en perdition…

 

Je sais avec raison, que m’attend la réanimation

Qui a la réflexion, est presque de la capitulation !

Qu’importe, j’ai à tenir ma réputation !

Je prône la réconciliation sans façon…

Ceci n’est point une fiction : les macarons au citron et au marron

Sont des merveilles de sensations

À qui l’avale, à qui aime à l’unisson…

 

Ce n’est donc point un mensonge de trop

Que de dire du macaron au citron et au marron

Qu’il est sans conteste la promesse d’une excitation et d’une érection !

Ceci n’engage que moi, le polisson,

Qui joue avec la gourmandise comme d’une consommation sans modération.

Qui veut, peut. De l’imagination et de la perfection  

A qui se perd dans les gâteries, se laisse déguster en toutes occasions.

Cela dit : donner à votre aimée, des macarons. Au citron et au marron.

 

 

 

18:00 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

20 juin 2015

Jeunesse

sagesse, jeunesse, vieillesse

 

 

 

Point de finesse

Pour cette belle diablesse

Juste des caresses avec rudesse

Cette scélératesse est mon ivresse.

 

 

Sans confesse,

J’admets avec allégresse mes faiblesses,

Elle me fait la promesse

D’être ma vengeresse.

 

 

Sur ses fesses, des caresses en souplesse

Point de maladresse ni d’indélicatesse

De la sveltesse et de la hardiesse

Elle est ma kermesse, ma liesse

 

 

Sans paresse, sans politesse

En bribes, elle me revient sans cesse

En pécheresse

Cette bougresse, ma belle jeunesse.

 

 

C’est avec tristesse, que cette traîtresse

Sans délicatesse et sans noblesse

Est partie me laissant avec rudesse

la sagesse de la vieillesse

 

13:00 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

16 juin 2015

Eux

eux, amour, rêve, vie

The Kiss, print from original watercolor painting by Jessica Durrant

 

 

 

Elle aimait les rêves

Il aimait la vie

 

            Elle rêvait de lui

            Il vivait pour Elle

22:30 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

10 juin 2015

Tatouage

Haiku, poésie, Tatouage

Défi littéraire : Haïkus, petits poèmes japonais qui évoquent une saison, un moment qui passe, une émotion particulière (en version simplifié par trois vers)

 

Nuages perdus

Le soleil en rit jaune

Et toi, tu danses

 

Joli dos si doux

Bleuets et coquelicots

Je te caresse

 

Goût de cerise

Tes lèvres sur ma bouche

Baiser partagé.

18:00 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

09 juin 2015

Imagination

poésie, Haïku

Photo : Budo Musha Shugyo

Défi littéraire : Haïkus, petits poèmes japonais qui évoquent une saison,un moment qui passe, une émotion particulière en version simplifié (trois vers).

 

Encre déposée,

Âme de mes mots murmurés,

Chut ! Rêves en cours...

18:31 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

21 mai 2015

Dissentiment

rupture, amour, dissentiment

Gilbert Garcin – “La rupture”

Suite d'un défi littéraire. Contrainte : commencer par la phrase "Chut ne dis plus rien" et terminer par "Laisse-moi partir maintenant".

 

Chut, ne dis plus rien !

Ce n’est pas du baratin

 

Je te donne mes mots

En mode incognito

 

Notre histoire, n’est pas du n’importe quoi !

Juste toi et moi

 

Pas de quiproquos

Juste des sentiments en écho

 

Il est plus que temps

De s’aimer maintenant

 

 

Chut, ne dis plus rien !

Ce n’est que du baratin

 

Reprends tes mots

Il blesse mon ego

 

Notre vie, c’est pas du cinéma

Juste du désarroi

 

C’est un fiasco,

Un mauvais scénario

 

Il est plus que temps,

Laisse-moi partir maintenant.

 

 

 

 

 

21:36 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

03 mars 2015

Acte manqué

plume, lapsus, écriture, clavier

by Rafał Olbiński

 

 

Ma plume a trébuché

Elle m’a ri au nez

Lorsque je lui ai demandé

Où elle avait trouvé

De tels mots hors pensées.

 

Avec insistance

Je l’ai suppliée

D'expliquer son arrogance

À mon égard.

Dieu qu’elle était peu aimable !

 

Lapsus Calami* est devenu son ami

Et par malheur, mon ennemi

Lorsqu’il prit le pouvoir

Sur mon savoir.

Quel comportement détestable !

 

J’ai appelé à l’aide

Ma mémoire floutée

Même qu’elle se sentait bafouée.

Elle m’a promis, gênée

Plus jamais de lapsus calami !

 

Ma plume jura « Nulla dies sine linea* »

 A contrario pas le moindre mot

D’un éventuel faux pas.

Elle refusait son Mea Culpa*

Et se protégeait, poule mouillée !

 

De rage, je la rangeai

Et me mis fébrile à mon clavier

Pour de nouvelles histoires, inventer

C’était sans compter

Sur l’ami, Lapsus Clavis.

 

Ce fut le retour du naturel au grand galop

Pour un concerto de trémolos

La morale de cette histoire

Est qu’il faut toujours croire,

Au meilleur de soi et garder espoir.

 

 

* Nulla dies sine linea = Pas un jour sans une ligne

*Mea Culpa  = c’est ma faute. Faire son mea culpa = admettre ses erreurs.

*Lapsus Calami : erreur de plume. Emploi involontaire d’un mot pour un autre, en écrivant (à la main)    

* Lapsus Clavis : emploi involontaire d’un mot pour un autre, en écrivant sur son clavier.  Faute de frappe.

 

15:16 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

22 février 2015

Jeux de vœux en jeux de mots (démo)

Jeux, voeux, mots, démo,

The wish by Christian Schloe

 

Des vœux, je veux

Ce n’est pas du jeu

De dire, je veux.

Je veux des vœux, et pas qu’un peu car j’en vaux deux.

Avec ou sans amoureux

Je veux.

 

Des vœux, tu veux

Ce n’est pas du jeu

De dire, tu veux.

Tu veux des vœux, et pas qu’un peu, tu veux être deux.

Et tomber amoureux

 Me veux-tu ?

 

Des vœux, il veut

Ce n’est point du jeu

De dire, il veut.

Il veut des vœux, et pas qu’un peu car il faut être deux

Pour être amoureux

Me veut-il ?

 

Des vœux, elle veut

Ce n’est point du jeu

De dire, elle veut.

Elle veut des vœux, et pas un peu car elle veut être deux

En mode amoureux

Me veut-elle ?

 

 Ce n’est pas du jeu

De dire des « je veux »

À des vœux

Pas même pieux

Juste fabuleux

Un rien ambitieux

Puis tomber amoureux

Amoureux.

13:02 Écrit par Rachel Colas dans *TEXTES A METTRE EN MUSIQUE*, ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

20 février 2015

Jeux de lit

lit, Christian Schloe, amant, rêve

"Kays dream" by Christian Schloe

 

 

Jeux de lit

Jeu de lui

Je et Lui

Jeux d’oubli

 

J’ai bien failli

Dans ce lit réduit

Me mettre en chienlit

Dans le fouillis

De nos gazouillis

 

Jeux de lit

Jeu de lui

Je et Lui

Jeux d’oubli

 

J’ai bien failli

Sans chichis

Me mettre en hallali

Dans l’embellie

De nos alibis

 

Jeux de lit

Jeu de lui

Je et Lui

Jeux d’oubli

 

J’ai bien failli

Dans cette folie

Me mettre en oubli

Dans le tsunami

De nos nuits

 

 

17:25 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Jeux de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |