19 juillet 2015

J’étais là et tu ne le savais pas

chaise, océan, amour,

 

Écriture à partir d'une carte postale (illustration)

 

 

 

J’étais là et tu ne le savais pas.

Personne ne le savait d’ailleurs.

C’était un jour à rester.

Un jour, peut-être à s’envoler.

Je ne sais.

 

De loin, je t’observais.

Dans le crépuscule naissant, tu jouais avec la spirale du temps.

De loin, je ne savais que penser. Devais-je en être heureux ou m’inquiéter ?

Et cette manie que tu as : ranger les chaises l’une à côté de l’autre !

Des chaises à l’éclat métallique sous la bienveillance de l’astre nocturne.

De loin, cette symétrie m’attirait. À moins que ce ne soit toi ?

De loin, cette symétrie m’épouvantait. À moins que ce ne soit toi ?

 

Pour qui dressais-tu cette rangée parfaite de chaises ?

Pour un tribunal ? Pour un spectacle ?

Qui allait être condamné ? Qui allait être le héros du jour ?

Pour qui ? Pour quoi ?

 

J’étais là et tu ne le savais pas.

Personne ne le savait d’ailleurs.

C’était un jour à rester.

Un jour, peut-être à s’envoler.

Je ne sais.

 

Je t’ai vu t’asseoir sur la quatrième chaise en partant de la gauche.

Ce n’était pas celle du milieu, non.

Tu n’occupais pas une position symétrique.

À croire que tu voulais être différente.

Tu ES différente !

 

Je t’ai regardé longtemps, toi, perdue dans la contemplation de ce vaste océan.

Perdue et retrouvée.

Présente et absente.

 

J’ai attendu. Longtemps.

Tu es restée. Longtemps.

 

Des étoiles sont venues : elles nous regardaient, toi et moi.

Il me semblait même qu’elles souriaient...

 

Et puis, j’ai compris.

Je me suis levé et me suis assis à la cinquième chaise en partant de la gauche.

Sans rien dire, ma main a cherché la tienne.

Elle l’a trouvée.

Elle l’a gardée.

 

J’étais près de toi et jamais tu ne sauras ce moment béni où j’étais avec toi alors que tu ne le savais pas.

 

 

 

 

19:04 Écrit par Rachel Colas dans TEXTES EPHEMERES (ou pas) | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

C'est très beau...

Écrit par : Rêve et Réalité | 19 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.