16 mai 2015

Chanson pour une âme en peine

âme, peine,

 

 

 

Moi, j’vous dis, c’est pas d'sa faute à elle,

Cette drôle d’immortelle

Si elle s’est accrochée à moi

Cette âme en peine dans son désarroi

 

Il m’a dit : c’est d’la faute des curés, quel drôle de métier.

Ils disent des bêtises, au nom d’une Église

Ils récitent encore et encore, sans y croire, des métaphores

Comme des automates, de simples bureaucrates

Et les âmes restent en peine...

 

Elle n’était pas vilaine, cette âme en peine

Elle avait juste la nostalgie, d’une vie endormie

À travers moi, elle vivait sa mélancolie

Et nous aurions sombré dans la folie

 

Il m’a dit : elle est partie

Il ne m’a pas dit où ni dans quelle vie

Je ne ressens plus cette nostalgie, d’une vie par analogie

À travers elle, je n’étais plus, sur mon âme, elle avait jeté son dévolu.

 

Oui, elle est partie vers un ailleurs

Là où elle n’aura plus peur

Là où elle aurait dû être

Peut-être avec ses ancêtres ?

 

Il m’a dit : c’est d’la faute des curés, quel drôle de métier.

Ils disent des bêtises, au nom d’une Église

Ils récitent encore et encore, sans y croire, des métaphores

Comme des automates, de simples bureaucrates

Et les âmes restent en peine


 

Je lui dis au revoir, à cette petite âme en peine

Je reprends mon espoir, et ma vie sereine

Elle est au paradis, là-bas et loin d’ici

C’était juste une âme en peine et elle est partie…

 

 

 Pour une petite âme en peine, bon vent.

 

 

17:08 Écrit par Rachel Colas dans *TEXTES A METTRE EN MUSIQUE*, TEXTES EPHEMERES (ou pas) | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.