24 janvier 2015

La voix des mots silencieux

voix, mots, maux, poésie

I. Extinction
 
Les mots qui restent dans la gorge,
Les mots tus, les mots tuent, 
S’il te plaît, toi : ne reste pas bouche cousue ! 
Motus et boule de gomme, gomme la boule dans la gorge.
Point de lapsus, les mots sont déchus. 
Gomme les mots tus, gomme les rictus, 
Gomme les maux, ils te tuent !
Ta voix est à toi. 
Tue les mots en travers, tue ! 
 
Mots tués, mots évidés, 
Absence de mots. 
Extinction de la voix. 
Extinction de ta voix. 
Extinction de ta voie. 
Extinction de toi. 
 
Mâche les mots, crache les mots
Gerbe les mots !
Qu’ils s’évanouissent à jamais !
Oubliés. Reniés. Effacés.
 
Rien ne vaut la peine, 
De condamner son âme au silence.
 
 
II. Le chaos du Mérite ou "Comment retrouver sa voix ?"

En pleurs, mon cœur
À la tempête des sentiments
Tourmenté infiniment
De la trahison d’un lien de sang.
Mon cœur est en deux
Mon cœur est en deuil
De ce que j’ai eu. De ce que j’ai cru.
Recevoir. Avoir. Déchoir.
Faux-semblants.
À bas, les verbes du sang !
Et pourtant,
Rien de bien méchant, juste messéant…
 
 
Mère. Moitié. Muse.
Premier degré, suffisant
Et encore, du sang dans le vent
S’envole dans le reniement.
Choix. Une fois. Deux fois. Encore.
Changement de décor
Adieu les désaccords !
Chavirement. Chagrinement.
C’est assez !
Définitivement.
 

Une bulle.
Sans eux.
Différents.
            Expire !
Avec eux
Semblables.
            Respire !
C’est la loi de l’amour
L’amour, sans suspicion 
L’amour, sans affront.

L’amour, sans condition.

 



III. L'Harmonie de l'allégeance ou "Comment garder sa voix ?"

En fleurs, mon cœur
À l’aube des sentiments
Troublé infiniment
De l’infrangible lien de sang.
Mon cœur est plusieurs
Mon cœur est meilleur
De ce que j’ai. De ce que j’ai.
Recevoir. Donner. Partager,
À mes Bien-aimés !
Vive la sincérité !
Et pourtant,
Rien de lassant, juste de l’enchantement !
 
Mère. Moitié. Muse.
Premier degré, largement suffisant
Et encore, du rêve dans le vent
S’envole et revient triomphant.
Choix. Toujours.  
Garder la foi, en soi…
Liberté de l’Esprit : bonjour, Harmonie !
Un enchantement, un émerveillement.
Il faut aimer !
Définitivement.
 
Une bulle. Partagée.
Avec eux.
Différents.
            Euphorise !
Pour eux.
Semblables.
            Immortalise !
C’est la loi de l’amour
L’amour, sans raison. 
L’amour, sans prison.
L’amour, sans condition.
 
Rien ne vaut la joie,
de libérer
son âme du silence

13:05 Écrit par Rachel Colas dans ÉMOTIONS POÉTIQUES, Poésie Allégorique | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Vos écrits sont profonds et me vont droit au coeur...
C'est tout simplement magnifique et tellement vrai..

Écrit par : goffaux | 24 janvier 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.