03 novembre 2014

Troisième jour du Nano : la guerre des personnages

 

NaNoWriMo 2014, NaNoFr, écrire, personnage

 

 

J’ai terminé cette nuit à 2h20 du matin avec 17054 mots. Pas moyen d’aller dormir : trop d’idées en tête et puis c’est le but, non ?

 

J’en ai donc fini du deuxième chapitre de la première partie. Réellement satisfaite de ce personnage. J’avoue même une certaine préférence, mais chut ! Pas question de créer de la jalousie entre eux sinon ils vont se rebeller et Dieu sait ce qu’il risque encore d’arriver !

 

Finalement, ce personnage – Ludovic – est probablement celui qui a écrit le texte « Dis-moi pourquoi ». J’explique : en réalité, ma main l’a rédigé d’un trait en une espèce d’écriture (semi) automatique, pour « tromper » l’impatience de débuter le projet NaNo. Certains personnages commençaient déjà à vivre dans mon imagination. Une ébauche, un prénom, quelques actes, des intrigues, mais relativement peu. La créativité ferait le reste. Et hier soir, Ludovic a rebondi sur le contenu de ce texte pour m’en sortir un jumeau dont je ne sais où… À croire que les personnages en savent plus que l’écrivain qui somme toute ne fait "que" raconter leur histoire… Inspirant à vrai dire et diantrement excitant !

 

J’en ai fini pour un moment avec lui, puisque c’est au tour de mon tout nouveau personnage « Albertine ». J’avoue avoir une prédilection pour écrire « à la place » d’un homme ou tout du moins « comme si » j’en étais un : en raison probablement de la transition flagrante entre mon personnage et moi-même et donc qu’il est d’autant plus facile d’en ressentir les émotions. À moins que je n’aie été, un jour, dans une vie passée, un homme ? Qui sait ? Et ma foi, pourquoi pas ?

 

Dans ce chapitre, une certaine Myriam s’est imposée, annulant de façon surprenante la vie d’une certaine Valérie, même pas née ! C’est dire ! D’ailleurs, cette Myriam, à une telle prestance qu’elle en a volé la vedette à Albertine. Du coup, situation renversée et renversante. C’est la guerre des personnages, à qui deviendra le principal, à qui se fera entendre !

 

Le NaNo, c’est aussi, fatalement des écrivains en herbe ou confirmés ! Avec leurs états d’âme… Passant sans cesse de l’excitation au stress, à l’amusement ou la procrastination ! Un arc-en-ciel d’émotions. Il faut dire que pour notre entourage, on est parfois en mode extra-terrestre et ce n’est pas que mon ressenti ! Quelle grande communauté, ces NaNoteurs !

 

Après une pause bien méritée et un score à 21.601 mots en ce moment (voir le widget Word Count NaNo régulièrement adapté), je clôture ce chapitre et me tâte pour découvrir avec quel personnage, je vais passer mon après-midi…

 

À demain,

15:16 Écrit par Rachel Colas dans NaNoWriMo 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.