29 octobre 2014

Dis-moi pourquoi ?

 

Trop difficile d’attendre vendredi minuit, le départ officiel de NaNoWriMo. Les idées fusent de toute part, l’imagination déborde et les doigts n’en peuvent plus d’attendre le toucher du clavier…

 

Petit texte placébo, d’un jet, que je vous propose rédigé sous l’influence de l’album « Fumes » de Lily & Madeleine.

 

NaNoWriMo, NaNoFr, jumeaux

Dis-moi pourquoi ?

 

Je suis complètement paumé. Et pourtant tellement décidé. C’est la fin, je ne peux l’éviter…

Ne plus affronter mon reflet dans ce miroir de ce matin gris. Trop d’eau dans mon regard alourdi.

Il faut avouer qu’il vaut mieux ne pas m’y contempler. Mon destin n’est-il pas d’être transparent ? Je ne suis pas. Je suis tout simplement invisible. Invisible. Mon deuxième prénom.

 

Dis-moi pourquoi ? Pourquoi, aujourd’hui je ne suis rien ? Je suis là, à vivre dans ton ombre.

 

C’est toi qui as tout reçu. Normal, t’es l’aîné. À quelques minutes. Seulement. Moi, je suis condamné à être en retard. Éternellement.

Pour une poignée de minutes. Pour une enfilade de secondes. Ah ! si seulement j’avais été le plus rapide !

 

Dis-moi pourquoi ? Pourquoi, aujourd’hui je ne suis rien ? Je suis là, à vivre dans ton ombre.

 

Tu as toujours été Toi.

Le préféré.

Le chouchou.

Le brillant.

Le meilleur.

En tout.

Comme toujours. Depuis ton premier cri. La première victoire.

Le mien est arrivé en second, étouffé, par le tien virulent. Je l’ai tellement entendue cette histoire !

 

Dis-moi pourquoi ? Pourquoi, aujourd’hui je ne suis rien ? Je suis là, à vivre dans ton ombre.

 

Meilleures notes, meilleurs copains, meilleur en sport, au théâtre, et même avec les filles.

Tu les as toutes eues. Celles que je voulais et les autres encore.

 

C’est toi qui as tout pris.

Mes amis, mes succès, et même nos géniteurs.

Tu as tout eu. Même la part qui me revenait.

À croire qu’elle n’avait jamais existé puisque je vivais en ton ombre.

 

Dis-moi pourquoi ? Pourquoi aujourd’hui je ne suis rien ? Je suis là, à vivre dans ton ombre.

 

À ne me retrouver dans rien. Pas même en toi. Pas même en toi…

Pendant que tu te perds dans ses bras, susurrant des mots d’amour qui me revenaient de droit.

 

C’est toi qu’elle aime et je n’y peux rien.

C’est toi, le père de ses enfants

C’est toi, hélas, pas moi.

Jamais moi.

 

J’aurais tellement voulu être toi. Parfait.


Dis-moi pourquoi ? Pourquoi aujourd’hui je ne suis rien ? Je suis là, à vivre dans ton ombre.

 

Et aujourd’hui, j’ai décidé de ne plus être moi. Le « Moi » qui vit à travers toi. C’est la fin. La fin d’un rien qui disparaît définitivement. La fin d’un invisible.

D’un coup sec sur ce miroir embué, je te vois. Le même. Et pourtant si différent… En apparence. Le rouge et le noir. Pour que tu aies une vie en rose. Mélange de toi et moi. Toi avec elle, c’est un peu moi en toi… Ce n’est donc pas vain.

Alors aujourd’hui, je suis là. Sans toi. Un rien, qui part de rien. Un rien qui te quitte. Un rien qui enfin, existe, une parcelle de toi qui s’en va.


Un jour. Un jour, je te dirai pourquoi je n’étais rien avec toi
.


Mais voilà, aujourd’hui, j’ai décidé d’être moi en partant avec une partie de toi, une partie de moi. Pour être un tout.


Je t’aime, mon frère.

Je pars, et je t’aime.

 

 

18:02 Écrit par Rachel Colas dans NaNoWriMo 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.