27 décembre 2010

Faux-Semblant - Episode n°4 - Un rêve ?

miroir image plaisir.jpgCela se passa exactement au moment précis où elle décida de se laver les dents. Juste après avoir pris sa douche et juste avant de rentrer dans son lit. Elle l’avait déjà ouvert. C’était même accordé le plaisir de préparer une bouillotte. Joie suprême de rentrer dans un lit bien chaud. Même ses chaussons de nuit (ceux avec le pompon rose) l’attendaient sur le radiateur.

Elle pourrait bientôt se chausser douillettement… Prendre soin d’elle, puisque personne ne le faisait à sa place. C’était devenu une règle absolue. Aucune dérogation possible !


Elle s’apprêtait à porter sa brosse à dents surmontée d’une pâte à dentifrice au fluor lorsqu’elle se rencontra dans le miroir. Elle stoppa net son geste et resta pendant quelques secondes, brosse à dents suspendue, sans s’apercevoir qu’un léger tremblement mettait en péril la crotte de dentifrice.  Elle ne tomba pas. La crotte. Elle, par contre, cilla. L’autre dans le miroir ne bougea pas, se contentant de l’observer. Le temps était suspendu. Ce fut plus la crampe au bras qui lui fit lâcher la brosse à dents qu’une quelconque peur. Dans le fond, c’était son reflet qu’elle contemplait. Même s’il était immobile. Un peu comme si, ce reflet tant contemplé, attendait des ordres. Ses ordres. Ce qui, comme première idée, pouvait s’apparenter à une bonne blague mais elle n’avait vraiment, mais vraiment pas, envie de rire. Au mieux, pensa-t-elle, elle était en train de rêver…

15:46 Écrit par Rachel Colas dans + LES ETATS D'AME D'ADELE, Faux-Semblants | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

20 décembre 2010

Faux-Semblant - Episode n°3 - Le retour


fougère plaisir ecrire.jpgÉvidemment, elle n’avait pas trop le choix. Ou plutôt si, celui de rester debout à attendre ou celui d’avancer et de découvrir. Malgré cette peur qui la tenaillait. Toutefois, sa curiosité l’emporta.


En regardant autour d’elle, elle se rendit compte qu’elle se trouvait également dans un bois, cependant quelque chose avait changé. Elle n’aurait su dire quoi. Elle avança d’un pas et entendit un bruissement sous ses pieds : elle s’arrêta et regarda : elle écrasait ses fougères ! Elle s’abaissa et les ramassa : inutilisables !
Perplexe. Elle était perplexe. Avait-elle vraiment franchi cette porte ou était-ce son imagination qui lui avait joué un tour ?
 

Elle consulta sa montre : 17h. Il commençait déjà à faire sombre. Trop sombre. Il était temps de rentrer. Sans plus attendre, elle reprit sa route : un petit sentier n’attendait qu’une chose : qu’on l’emprunte. Conciliante, elle le prit et le suivit. En de grandes enjambées. L’esprit quelque peu brouillé… Impression d’être en mode automatique. Cela avait ses avantages, celui tout du moins de ne pas trop se poser de questions lesquelles n’avaient de toute façon pas de réponse…

Elle marcha longtemps. Beaucoup plus de temps qu’elle ne l’aurait cru. Lorsqu’elle vit au loin sa maison, elle se sentit bêtement soulagée et un rien exaspérée : tout compte fait, à part une poignée de fougères écrasées, elle n’avait rien trouvé !

Ce ne fut que plus tard, bien plus tard, qu’elle découvrit combien elle s’était trompée… Quelque chose avait bien changé dans sa vie mais elle n’aurait su dire si c’était quelque chose de merveilleux ou de terrible…

 

17:52 Écrit par Rachel Colas dans + LES ETATS D'AME D'ADELE, Faux-Semblants | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

NUNYA, nouveau livre.

Parce que les bonnes nouvelles doivent être partagées et conquérir le coeur de ceux qui savent les apprécier, je tiens à vous annoncer la sortie officielle d’un recueil composé de nouvelles de Mensah Hemedzo, Damien Offiner, Keira Utomy et d’Anais au doux nom de Nunya, qui veut dire, en éwé - la langue parlée dans le sud du Togo - « connaissance ».  

Mais ce qu’il y a de plus merveilleux dans cette aventure, c’est que grâce à ce recueil, des fonds pourront être récoltés pour l’association Plumes2coeurs au profit de travaux et de scolarisation des enfants d'un collège au Togo ! En effet, les droits d’auteurs iront intégralement à cette bonne et belle cause !


Mais ce n’est pas tout ! J’ai eu le plaisir de collaborer avec Miss Anaïs, vous savez, celle par qui le célibat ne passera pas par moi ! Bloggeuse Skynet Namuroise (dans l’ordre que l’on veut) éditée et tout et tout ! Je suis donc très fière de partager ce projet avec elle et d’avoir eu l’occasion de lire en avant première ses deux nouvelles inédites qui valent  le détour ! Et, pour ma part, vous pourrez découvrir ma nouvelle « À la recherche du temps d’aimer ».


Nunya.jpgAlors, si vous n’avez aucune idée de cadeaux en cette fin d’année ou si vous désirez simplement vous faire plaisir, et surtout faire un beau geste, laissez-vous tenter ! Le prix de ce recueil est démocratique : 8 € ! Pour l’instant, vous pouvez le commander par mail directement à l’association Plumes2coeurs : plumes2coeurs@gmail.com.

Bonne lecture !

 

12:02 Écrit par Rachel Colas | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

12 décembre 2010

Faux-Semblant - Épisode n°2 - Derrière la porte

Au début, elle ne vit rien. Comme si le fait d’avoir passé le pas de la porte l’avait plongée dans un épais brouillard. Ensuite, quasi au même moment, en réalité quelques secondes plus tard, elle fut éblouie. Comme lorsque l’on passe de l’obscurité à la lumière vive. Elle avait l’impression surprenante que ce qu’elle vivait, n’était pas prévu…

 

En creusant encore plus son ressenti, elle réalisa quelque chose d’encore plus pointu : il n’était pas prévu qu’elle vienne ! Du moins, si vite ! Mais à vrai dire, elle n’en savait fichtrement rien… Elle balaya d’un geste léger cette idée qui était devenue subitement saugrenue et sans se l’avouer, assez dérangeante…autre monde.jpg

 

Elle voulut faire un pas en arrière mais se cogna. Sur quelque chose de froid, de lisse. Quelque chose qui la fit frissonner. Sans regarder, elle savait. Que la porte s’était refermée. Sur elle. Sur une partie de sa vie. Elle sut à cet instant précis, qu’elle était déjà dans un autre monde. Un monde parallèle. Celui qui devait être le sien. Désormais.

 

17:10 Écrit par Rachel Colas dans + LES ETATS D'AME D'ADELE, Faux-Semblants | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |

08 décembre 2010

Faux-semblant - Episode n°1 : La découverte

01112010412.jpgJe vous présente une nouvelle inédite en 25 épisodes – un par semaine – intitulée « Faux-semblant » dans laquelle vous retrouverez l’héroïne Adèle.
Bonne lecture,


C’était un jour pas très différent des autres. Légèrement gris. Curieusement sans vent. Ou si peu. Néanmoins, Adèle resserra son lourd gilet gris et s’entoura de ses bras, juste pour avoir une sensation de chaleur.

Évidemment, elle aurait pu rester chez elle. Tranquille. À boire du cacao chaud et même y tremper quelques spéculoos. Oui, tentant... À préparer et déguster dès qu’elle serait rentrée. Du coup, rien qu'à cette idée, une impression de chaleur l’envahit comme si elle se délectait d’avance de ce petit plaisir tout simple. Cela la remotiva. À chercher. Elle ne savait pas trop bien quoi : une mousse au pied d’un arbre ? Un morceau de bois tortueux ? Des jolies feuilles pour ses peintures ? Et pourquoi pas un elfe des bois ? se demanda-t-elle en souriant de sa propre imagination.


Tout en scrutant par ci, par là, elle sortit du petit chemin des bois qu’elle avait l’habitude d’emprunter. Plongées dans ses pensées, elle pénétrait de plus en plus dans le bois tant et si bien que ses pas la menèrent devant un drôle d'endroit, quelque peu anachronique. Cela lui rappela un de ses rêves. Celui des portes. Bien que celle-ci soit tout à fait différente des portes de son rêve, elle en était toute aussi étrange. Comme si elle était « hors contexte ». À moins que ce ne soit elle ? Et si en réalité, elle n’était pas présente ici, dans cet endroit ? Rêvait-elle ?


Elle se rapprocha. Un mur en pierre encadrait la porte de métal. Elle brillait comme si elle était ensoleillée alors que le ciel était dans les nuances de gris. De plus en plus d’ailleurs...
Quelques pas encore, et elle pourrait toucher cette porte si intrigante dans ce lieu ignoré. Ignoré d’elle en tout cas. Elle entendit un léger bruit qui la fit sursauter. Elle en lâcha les quelques feuilles de fougère qu’elle avait ramassées. Elle se gourmanda : ce n’était qu’un gros oiseau, une corneille peut-être ? Quelle idiote ! Pourquoi être effrayée puisqu’elle était seule ? Seule…


Seule. Oui. C’était assez dérangeant. D’être seule. Enfin, elle n’était pas si seule puisque sa curiosité lui teniat compagnie... D’un mouvement automatique, elle consulta sa montre : il n’était pas si tard... Alors, elle fit LE pas. Et toucha.


C’était froid. Lisse. Et soudain, cela se passa. La porte s’ouvrit doucement, sans un grincement. Sans réfléchir, elle s’avança…

17:15 Écrit par Rachel Colas dans + LES ETATS D'AME D'ADELE, Faux-Semblants | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | | | Pin it! |